DYSTOPHORIA

Durant l’année 2020, le confinement et la solitude étaient omniprésents et pourtant le problème mondial de surpopulation est évident… paradoxe saisissant !

Tout est figé, on ne rêve plus qu’à l’inaccessible, voyager.